Colloque scientifique international en ligne du CEGLA à Bamako
– Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest

La Coordination Général du Centre d’Excellence de Gouvernance Locale en Afrique (CEGLA) en coopération l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) et le Centre de Formation des Collectivités Territoriales (CFCT) du Mali vous invite à participer en ligne au Colloque scientifique international au sujet de « Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest » qui se tiendra du 1er au 3 Décembre 2020 à Bamako, Mali.

Dates du colloque: 1er au 3 Décembre 2020

Inscription pour le colloque en ligne (ZOOM): par simple email à contact@cegla.network

en précisant votre Nom, Prénom, Organisation

Frais d’inscription: Gratuit grâce au financement propre de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) et de la coopération allemande (DAAD et GIZ)

Pour plus d’informations : www.cegla.network

 

Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest

Les dix dernières années ont vu la situation au Sahel se dégrader fortement au plan sécuritaire. Malgré leurs différences, les zones rurales du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad sont prises dans un piège de pauvreté, cercle vicieux où insécurité et instabilité s’entretiennent mutuellement. Faute d’actions décisives des pouvoirs publics, appuyés par la communauté internationale, ces territoires traversent un enchaînement de conflits dont ils ont le plus grand mal à s’extraire.

L’insécurité au Sahel est aggravée par une crise socio-économique persistante. Les peuples du Sahel sont touchés par des conflits multidimensionnels récurrents. Un afflux d’armes à la suite de la révolution libyenne en 2011 a engendré un trafic de tout genre. Ils souffrent également d’un sous-développement chronique, d’une insécurité alimentaire persistante, de mauvaises conditions climatiques et de nouvelles menaces posées par une migration clandestine de plus en plus dangereuse vers l’Europe. De plus, la fracture entre les citoyens et une élite politique distante parfois prédatrice affaiblit davantage le tissu social et freine les efforts de consolidation de la paix et de développement durables dans la région. Cette situation se traduit par une marginalisation politique et économique endémique d’une grande partie de la population (MIREILLE AFFA’A MINDZIE, 2015).

L’insécurité et l’instabilité au Sahel découlent de la menace croissante que représentent le terrorisme et l’extrémisme violent et de sa propagation dans les pays et régions environnants. Celles-ci sont aggravées – ou provoquées – par les faibles progrès de développement dans les pays du Sahel et les conséquences du changement climatique sur la sécurité alimentaire, les flux migratoires et les conflits liés aux terres et aux ressources naturelles.

La paix au Sahel, intimement corrélée au développement de ces territoires en cours de peuplement rapide, est un bien public dont l’intérêt déborde le continent africain. La situation est devenue alarmante. L’inquiétude est aujourd’hui largement partagée par les experts du Sahel au sein des milieux de la recherche, de la diplomatie, de l’humanitaire, de la sécurité et du développement. Ces communautés professionnelles ont trop peu d’occasions de réflexions conjointes.

Les conflits violents au Sahel ont des causes à la fois externes et internes ; ils sont favorisés par de multiples fragmentations des sociétés sahéliennes ; ils éclatent sur fond d’institutions (formelles, informelles et hybrides) défaillantes. De surcroît, le manque de perspectives de développement économique et social, et les dégradations environnementales contribuent à la multiplication de facteurs de vulnérabilité constituant le terreau de la crise et de la violence (Allier sécurité et développement Plaidoyer pour le Sahel, Ferdi, 2016).

Une telle orientation suggère à priori qu’on jette un regard sur les axes et réflexions intéressant les uns que les autres. Le CEGLA se saisit de cette occasion pour organiser, après le colloque de Niamey sur la fonction publique territoriale : dynamiques des acteurs, enjeux et développement local en 2019, un colloque international à Bamako sur la thématique « Développement local, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest ». Ce colloque va réunir les acteurs, chercheurs et les partenaires afin de réfléchir sur les pratiques, logiques et solutions ainsi que le rôle des collectivités territoriales pour le maintien de la paix et de la sécurité.

Nous nous réjouissons de votre participation!

 

Technology Used by Successwful Businesses